Ancasta: Divinité sacrée

Une inscription unique et ancestrale

Le nom Ancasta apparait sur une unique inscription découverte à Bitterne en Grande-Bretagne (près de Southampton). Aujourd'hui cette inscription est toujours emplie de mystère et bien qu'il est fort probant qu'il s'agisse d'une divinité celtique, aucune étymologie n'est proposable. F. Falc'hun (1992) voyait d'ailleurs dans ce nom un "hybride" celto-latin.

Une divinité Celte adorée ?

Ancasta est souvent évoquée comme une divinité adorée par les Anciens bretons romains,  tribu celtique originaire de la Grande Bretagne dont les origines remonteraient à l'ère Gallo Romaine et pourrait être datée à 50 après J.C.

Des théories partagées dans la traditition orale celtique indiquent également qu'Ancasta pourrait être la représentation théologique de la fée Morgane née de la Légende arthurienne. Ancasta serait ainsi la reine d'une île mythologique et sacrée dans la tradition celtique. Adorée par les prêtresses de Ceridwen, elle serait l'élue des dieux Bretons, emprisonnée à jamis sur son île pour avoir commis l'irréparable.

Selon la tradition mythologique et littéraire, l’île d'Ancasta est entourée de brumes et en son centre se dresse le cromlech d'Ancasta.